Acheter en viager

Acheter en viager


Ce que l’acquéreur doit savoir…

L’Acquéreur lorsqu’il veut acheter en viager cherche à faire un placement judicieux dans l’immobilier, en augmentant son patrimoine sans soucis de gestion, sans imposition fiscale supplémentaire et sans concours bancaire, ce qui lui permet d’éviter des emprunts bancaires sélectifs, compliqués et onéreux.

 

Achat viager occupé

Un placement immobilier judicieux

Le viager, c’est une loterie, disent les gens. En effet, c’est en quelque sorte, une loterie…mais une loterie dans laquelle la mise n’est jamais perdue, alors que dans les loteries ordinaires, les mises des perdants servent toujours à payer les heureux gagnants.

On peut comparer l’achat d’un viager occupé à celui d’une obligation à lots avec garantie de change.

  • Le lot, c’est le décès prématuré du vendeur.
  • La garantie de change, c’est l’augmentation continuelle de la valeur du bien immobilier sauf crise exceptionnelle, mais qui depuis 1975 ne s’est pas présenté puisque le prix moyen du m2 à Paris était de l’ordre de 800 euros et qu’il se situe aujourd’hui à 8 000 euros.

Il est donc judicieux d’acquérir un viager occupé, et c’est sûrement le seul moyen pour lui avec peu d’apport de se constituer pour l’avenir un capital, ou la certitude d’être propriétaire d’un ou plusieurs biens immobiliers en sus de sa résidence principale.

Contrairement à une opinion fausse, il est préférable de réaliser l’achat en viager occupé par des vendeurs jeunes (70 à 75 ans).

Cela permet selon son niveau d’investissement d’acquérir des biens de valeur supérieure à ceux occupés par des gens de plus de 80 ans, et de pouvoir ainsi multiplier le nombre d’acquisitions, donc de maximiser les possibilités de plus-value dans l’avenir, grâce à la probabilité du nombre.

En effet, il est préférable d’acquérir 5 studios en viager occupé par des vendeurs jeunes, qu’un 4 Pièces par des vendeurs âgés.

Le niveau d’investissement au départ était le même puisque plus les vendeurs sont jeunes, plus le prix de départ sera faible ainsi que les versements des rentes viagères.

Je reste à votre disposition pour vous démontrer, exemples à l’appui, les meilleures acquisitions à réaliser selon votre situation patrimoniale et votre optique d’investissement.

 

Acheter en viager: fiscalité (acheteur)

Elle est très brève puisque les rentes viagères ne sont pas déductibles des revenus. Donc ne recherchez pas à acheter en viager pour  payer moins d’impôts sur votre revenu.

Néanmoins, si vous versez une rente viagère à titre gratuit (et non à titre onéreux comme sont 99,99 % des ventes en viager), ces rentes seraient évidemment déduites à 100 % de vos revenus.

Par contre, votre plus-value sera faible, même si le décès prématuré du crédirentier rend le prix dérisoire.

En effet, celle-ci est calculée non pas par rapport au prix réellement payé, mais d’après la valeur fiscale déclarée au moment de l’acquisition. De plus, les règles habituelles en matière de plus-value seront respectées.

 

 Achat en viager: la solution idéale pour l’acquéreur

La solution idéale est bien l’acquisition d’un ou de plusieurs viagers occupés.

Aussi, je vous invite tout simplement, si vous le souhaitez, à échanger votre point de vue avec moi sur cette formule d’achat en viager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.