Hervé Lapous est depuis longtemps reconnu auprès des médias comme un expert en viager.

Presse

L’investissement en viager, une solution pour les expatriés

Plus de 2 millions de français dans le monde ont décidé de devenir expatriés.

 

Lorsque l’on décide de partir vivre et travailler à l’étranger, il est courant de garder des liens étroits avec son pays d’origine et de planifier son éventuel retour.

 

De ce fait, les expatriés pensent logiquement à investir afin d’avoir un bien immobilier prêt à les accueillir, de se constituer un patrimoine ou encore de préparer leur retraite.

 

Toutefois prospecter à distance est assez difficile car il est compliqué de connaître le marché, d’être réactif et de s’occuper de la gestion.

 

Toutes ces problématiques ont toutefois une solution : le viager.

 

En effet, un viager occupé a de très sérieux atouts pour les expatriés.

 

Les transactions en viager occupé sont une solution permettant aux vendeurs (crédirentiers) de compléter leurs revenus et aux investisseurs (débirentiers) de bénéficier d’un logement dont ils n’ont pas besoin dans l’immédiat, comme c’est le cas pour les expatriés.

 

Investir en viager occupé demeure de nos jours un très bon moyen d’acheter un bien immobilier de manière économique puisque, sauf si le vendeur est extrêmement âgé, ce bien est vendu en moyenne 40 % moins cher qu’un bien acquis de manière classique.

 

L’investisseur expatrié parvient donc à se constituer un patrimoine immobilier sans avoir à s’occuper de toute la lourdeur qu’implique la gestion locative.

Il acquiert ainsi en toute tranquillité un bien immobilier pour son avenir et pourra en jouir à son retour en France dans un certain temps, qui pourra lui servir soit de résidence principale dans le futur, soit comme un produit d’investissement locatif.